Comment apprendre à bébé à s'endormir seul

Comment apprendre à bébé à s'endormir seul

Quand vous avez ramené votre nouveau-né à la maison, il est fort probable que vous ayez eu une irrésistible envie de le serrer contre vous. Les nouveau-nés ont ce pouvoir extraordinaire de déclencher une envie incroyable de les cajoler.

Vous avez peut-être observé votre bébé s'assoupir paisiblement pendant qu'il mangeait, ou alors vous l'avez tenu dans vos bras, contemplant son visage angélique pendant que ses yeux se fermaient doucement. Cela peut affecter votre bébé car il assimile cela à une habitude, rendant ainsi la tâche de s'endormir seul plus difficile.

Dans cet article, nous allons explorer une méthode qui a déjà fait ses preuves et permettre à votre bébé d'apprendre à s'endormir seul. Si vous recherchez une routine simple et aisée pour le coucher dans le futur, il est préférable de commencer à intégrer ces habitudes dès maintenant.

 

Comment apprendre à bébé à s'endormir seul ? Il vous faut planifier à l'avance 

 

Si vous êtes parent ou vous vous préparez à accueillir votre bébé, félicitations ! Ces informations vous seront très utiles et vous pourrez les appliquer dès aujourd’hui.

Cela ne signifie pas que tout sera parfait dès le départ, mais vous serez en bonne position pour éviter de nombreux pièges liés au sommeil dans lesquels de nombreux parents se retrouvent souvent !

 

Pour apprendre à Bébé à s'endormir seul, vous devez préparer le terrain.

 

Gardez votre Bébé éveillé pendant une durée adaptée à son âge. La durée pendant laquelle un bébé devrait rester éveillé varie en fonction de son âge et peut être ajustée selon ses besoins individuels et ses signaux de sommeil.

Voici des durées générales recommandées pour les périodes d'éveil en fonction de différents âges :

  • Nouveau-nés (0-2 mois) : Les bébés devraient rester éveillés pendant environ 45 minutes à 1 heure avant de montrer des signes de fatigue.
  • 2-4 mois : À cet âge, un bébé peut généralement rester éveillé pendant 1 à 2 heures.
  • 4-12 mois : Les périodes d'éveil peuvent s'étendre à 2 à 4 heures.
  • 1-2 ans : La période d'éveil peut aller jusqu'à 5 heures environ.
  • 2-3 ans : La plupart des enfants de cet âge ne font plus qu'une sieste par jour et peuvent rester éveillés de 5 à 7 heures avant et après la sieste.

Veillez à ce que le bébé soit à l'aise - nourrissez-le, faites-lui faire son rot et changez-le entre les séances de sommeil.

 

Commencez par établir une routine de pré-sommeil. Pour les nouveau-nés, il n'y a pas de temps pour des routines longues et fastidieuses, donc quelque chose d'aussi simple que de chanter une berceuse pendant que vous l'emmaillotez peut servir de routine au début.

Quoi que vous choisissiez pour votre routine, cela servira de repère au bébé ; il commencera à reconnaître que le sommeil doit suivre l'emmaillotage (et tout ce que vous inclurez dans votre routine).

 

Après avoir préparé le terrain, vous donnez à votre bébé l'occasion de pratiquer l'habileté que vous essayez de lui enseigner. Pour ce faire, vous le couchez éveillé et le laissez passer de l'état d'éveil à l'état de sommeil tout seul.

 

S'il pleure, essayez de ne pas vous précipiter vers lui ; laissez-lui quelques minutes pour s'exercer. Essayez d'attendre au moins 5 minutes entre les vérifications, et évitez de prendre votre bébé pendant les vérifications, car cela le stimulera davantage.

 Bébé qui pleure

S’il ne s'endort toujours pas après 15 à 20 minutes d'essais, allez-y et sauvez la sieste - prenez-le dans vos bras et bercez-le, ou peut-être même nourrissez-le pour qu'il s'endorme. À ce stade, il est plus important de veiller à ce que le bébé soit bien reposé que de lui enseigner cette compétence. Mais continuez d'essayer, car cette pratique aidera le bébé à acquérir rapidement cette compétence.

 

Pour ce qui est des câlins avec un nouveau-né, comme mentionné précédemment, il n'est pas question de s'en priver complètement. Il est naturel de vouloir prendre son bébé dans les bras pour l'aider à s'endormir, et ces moments sont précieux pour renforcer le lien parent-enfant. Cependant, si vous souhaitez que votre enfant apprenne à s'endormir de manière autonome, il est conseillé de lui donner l'occasion d'apprendre à s'endormir seul au moins une fois par jour, en variant les moments.

 

Pour apprendre à Bébé à s'endormir seul, vous devez créer une routine.

 

Si vous lisez cet article parce que vous en êtes à marcher, bercer ou allaiter votre bébé pour l'endormir à chaque sieste et chaque nuit, rassurez-vous, vous êtes au bon endroit ! Votre bébé peut toujours apprendre à s'endormir par lui-même, même si cela vous semble pour l'instant hors de portée.

 

Les clés pour apprendre cette compétence à votre bébé plus tard dans sa vie résident dans un emploi du temps adapté à son âge, des routines bien établies et des occasions régulières de pratiquer cette capacité.

 

L'heure du coucher est cruciale pour apprendre à votre bébé à s'endormir seul. Si vous tentez de le mettre au lit pour une sieste alors qu'il n'est pas suffisamment fatigué, il résistera à l'apprentissage de l'endormissement. D'un autre côté, le coucher lorsqu'il est surmené peut aussi être contre-productif, car la fatigue extrême et le pic de cortisol peuvent le rendre plus agité. Aucune de ces situations n'est idéale pour encourager l'endormissement autonome.

 

Établir ou recréer des routines avant le sommeil est également une étape importante pour apprendre à Bébé à s'endormir seul. Les routines sont des signaux puissants pour les bébés, et chaque partie de la routine signale à votre bébé que le sommeil est de plus en plus proche.

 

Si votre routine actuelle pour endormir votre bébé inclut des pratiques comme le marcher, le bercer ou l'allaiter, il est recommandé de les remplacer progressivement pour encourager l'endormissement autonome. Introduisez plutôt la lecture d'un livre, une berceuse, des mots doux tels que "Je t'aime" ou "Bonne nuit, dors bien", ou encore des activités apaisantes. Plus vous serez régulier avec la nouvelle routine, plus celle-ci signalera clairement à votre bébé qu'il est temps de s'endormir.

  

 Photo de hochet conçus pour accompagner le sommeil de votre bébé.

Non seulement ils procurent une sensation apaisante grâce à leurs doux bruits, mais ils aident également à développer la motricité fine des tout-petits, favorisant ainsi un endormissement naturel et serein.

 

Rappelez-vous que la routine du coucher ne doit pas forcément être longue – même de petits gestes, comme allumer une veilleuse ou fermer les rideaux, peuvent devenir des repères importants dans le processus d'endormissement de votre enfant.

 

Pour la plupart des parents, la partie la plus difficile pour apprendre à leur bébé à s'endormir seul est celle qui consiste à lui permettre de s'entraîner à le faire. Les bébés qui ont l'habitude de s'endormir au sein ou dans les bras de leurs parents trouveront inconfortable et difficile de s'endormir autrement.

 

Chez les bébés, les sentiments d'inconfort et de difficulté se manifestent souvent par des pleurs. Néanmoins, il est essentiel de donner à votre bébé la chance de s'essayer de s'endormir seul, car sans cette opportunité, il ne pourra pas apprendre.

Bébé dans un lit 

Votre bébé n'adoptera pas spontanément la capacité de s'endormir seul ; il doit s'exercer, ce qui signifie que vous devrez lui permettre de le faire si vous souhaitez qu'il y arrive. Mais pensez aussi à enseigner à bébé l'importante compétence du sommeil autonome dès le plus jeune âge pour vous épargner quelques maux de tête et frustrations par la suite.

Et si vous êtes déjà confronté aux maux de tête et à la frustration, ne vous découragez pas, essayez cette méthode ! Le résultat en vaut la peine, aussi difficile que puisse être le processus !

 

En conclusion : Comment apprendre à bébé à s'endormir seul

 

Apprendre à votre enfant à s'endormir seul est un processus qui requiert patience et cohérence. Il est naturel que les bébés expriment leur inconfort par des pleurs, mais il est essentiel de leur donner l'occasion de pratiquer cette compétence. En remplaçant progressivement les habitudes comme le bercement par des routines apaisantes comme la lecture d'un livre, vous définissez les signaux qui indiquent qu'il est temps de dormir.

 

Gardez en tête que la routine du coucher peut être simple et les détails comptent. Si vous rencontrez des difficultés, n'oubliez pas que la persévérance est la clé du succès. Les efforts que vous faites maintenant pour encourager un sommeil autonome chez votre enfant porteront leurs fruits et contribueront à son bien-être à long terme.


Lien à partager

Utilisez ce lien pour partager cet article